17 janvier 2020 Genevilliers (93)

 Sortie du disque de l’Ensemble Multilatérale

J’ouïs

“Dans les années 70-80 naissait en France un courant esthétique, dit « Spectral », marquant une étape dans la pensée du son, du timbre, et plus particulièrement de son évolution dans la durée.

Gérard Grisey en fût l’un des principaux représentant. L’impact de cette pensée fût grand dans les années 90 sur le travail de Fausto Romitelli qui en garda certains principes, notamment dans le processus de transformation par vague, en y intégrant des références extérieures à la musique dite « savante », notamment de la Pop et des musiques « électrifiées ». Le fait de puiser ailleurs entraina une immense possibilité de liberté dans la pensée de la génération qui suivie celle de Romitelli.

Peut-être est-ce l’une des raisons pour laquelle naquit dans les années 2000 un nouveau courant, dont Franck Bedrossian et Yann Robin font partie, que l’on qualifia, à tort ou à raison, de celui de la « Saturation » et qui, au-delà de la place centrale du timbre, l’excès dans toutes ses dimensions (gestes, intensités, vitesses, masses…) allait ouvrir de nouvelles possibilités instrumentales entrainant inévitablement une nouvelle ouverture vers l’inouï… ”